Bijouterie lilloise fondée en 1794 : bijoux et montres de marque pour homme et femme

LE SAVIEZ-VOUS ?

L’origine des pierres précieuses…

Le palladium

Le palladium a été découvert en 1807 par William Hyde Wollaston. Son nom fait référence l’astéroïde Pallas découvert deux ans auparavant. Il est utilisé comme alliage de l’or en bijouterie. Il faut savoir qu’à l’état naturel l’or est de couleur jaune (le plus pur fait 24 carats). Ensuite pour le rigidifier, les bijoutiers réalisent des alliages. C’est le taux d’or qui défini son carat ; l’or blanc (ou gris) 18 carats comporte ainsi 75% d’or, de l’argent, du cuivre et parfois du palladium (en général 4 à 5%). En France et en Europe, le nickel (qui entrait autrefois dans sa composition) est maintenant interdit, car source d’allergies.

L’or blanc est recouvert d’une fine couche de rhodium (or rhodié), qui disparaît avec le temps, redonnant une couleur gris-jaune à l’or (il est en général possible de faire un nouveau bain de rhodium chez un bijoutier, pour quelques dizaines d’euros). Donc l’or blanc change avec le temps et l’avantage de l’ajout du palladium à l’alliage est qu’il maintient plus longtemps la couleur blanche, il est donc de meilleure qualité que l’or blanc sans palladium.
L’or blanc palladié est aussi un peu plus cher.

Le diamant

Il faut extraire environ 200 tonnes de minerai diamantifère (kimberlite) pour trouver un diamant de 1 carat ! Les principaux pays sont la Russie, le Botswana, l’Australie et la République démocratique du Congo qui produisent à eux seuls un peu plus de 73 % de la production mondiale. Retrouvez nos conseils pour choisir un diamant.

Le saphir & le rubis

Le saphir et le rubis appartiennent tous les deux à la famille des corindons… C’est le fer qui donne la couleur bleue du saphir et le chrome le rouge du rubis.

L’échelle de Mohs

L’échelle de Mohs fut inventée en 1812 par le minéralogiste allemand Friedrich Mohs afin de mesurer la dureté des minéraux. Celle-ci est graduée de 1 à 10. Le diamant est de dureté 10, le talc étant de dureté 1.

La taille du diamant

Il existe 4 étapes pour la taille du diamant : le clivage, le sciage, le débrutage et le polissage.

On commence par le clivage qui consiste à diviser en deux le diamant brut pour lui donner une forme adaptée tout  éliminant au passage les défauts. Puis on procède au sciage pour partager un diamant tout en conservant les pointes des pierres, ce que l’on ne peut pas réaliser avec le clivage. L’étape suivante est le débrutage qui a pour objectif d’arrondir la ceinture du diamant avant qu’il soit taillé en facettes. Pour finir, on procède au polissage pour rendre tout son éclat à la pierre.

Types de tailles du diamant

Il existe plusieurs manières de tailler le diamant. La taille la plus courante est la taille ronde brillant mais il y a aussi la poire, la navette, la taille émeraude ou à degrés, la princesse, la troïdia, le tapers, le coeur, le trillant…

Coutume de la bague de fiançailles

La coutume d’offrir une bague lors des fiançailles remonte à l’antiquité romaine. A l’époque, un anneau en fer était passé à l’annulaire gauche car on pensait qu’une veine reliait directement ce doigt au cœur. Au moyen âge, lors des fiançailles, l’homme comme la femme échangeait un simple anneau sans pierre précieuse.

On raconte que la première femme à avoir porté des bijoux en diamants serait Agnès de Sorel, maîtresse de Charles VII. C’est à cette époque que remonte la tradition de porter une bague de mariage en diamant. Le diamant, pierre extrêmement résistante devient le symbole de la fidélité conjugale.

Livraison gratuite
dès 150€ d’achat

Bijouterie joaillerie
depuis 1794

Satisfait ou remboursé
14 jours pour vous décider

Paiement sécurisé
par CB ou via Paypal

Updating…
  • Votre panier est vide.